Giovanna Bellati

Annexe 4. Il Fanatico per le Gazzette

Article
Texte intégral

1En 1822, à Milan, un recueil de pièces françaises traduites en italien, publié à l’intention de l’Accademia dei Filodrammatici, contient une traduction du Folliculaire, dont l’auteur est Pietro Ragni :

Image1

2La traduction, en prose, est qualifiée de « libre », mais elle présente une version complète et assez brillamment restituée du texte original. Le titre est néanmoins sensiblement modifié – Le Folliculaire est rendu par Il Fanatico delle Gazzette –, ne se focalisant plus sur le personnage du journaliste mais sur celui qui dans l’intrigue se montrera comme le fanatique du journalisme, c’est-à-dire sur Dubuisson.

Image2

3Cette modification est d’ailleurs assumée par le traducteur, qui, dans la « Nota del traduttore » affirme n’avoir pas voulu prendre le risque de heurter la catégorie des journalistes. Quelques autres atténuations de nature morale sont visibles dans la version italienne, dont la plus particulière concerne la « modiste à l’air prude » (Acte II, scène II) qui le matin rentre « les yeux baissés, et son busc à la main » ; le personnage est rendu plus pudique par l'élimination du détail le plus scabreux: « la modista bacchettona che rientra di buon mattino in casa cogli occhi bassi e che arrossisce d’esser veduta ».

4Consulter la pièce sur Google books.

Pour citer ce document

Giovanna Bellati, «Annexe 4. Il Fanatico per le Gazzette», Médias 19 [En ligne], Anthologies, La presse en scène, Alexandre de la Ville de Mirmont, Le Folliculaire (1820), mis à jour le : 10/05/2015, URL : http://www.medias19.org/index.php?id=22021.

Pour en savoir plus sur l'auteur

Voir tous les textes de Giovanna Bellati sur Médias 19