Colloque international Comœdia (1907-1937) : un quotidien en son temps

Annonce publiée le 15 juin 2015
colloque-international-comoedia-1907-1937-un-quotidien-en-son-temps

19-20 juin 2015

Université de la Sorbonne Nouvelle - Paris 3

Maison de la Recherche

4, rue des Irlandais, 75005 PARIS

Colloque organisé par le Groupe de Recherche Interuniversitaire sur les Revues de Théâtre (G.R.I.R.T.). Avec l’appui de l’EA 3959 « Institut de Recherche en Etudes Théâtrales » (IRET, Paris 3) et de l’EA 4210 « Centre d’études et de recherches interdisciplinaires Lettres Arts Cinéma » (CERILAC, Paris 7).

Programme

Vendredi 19 juin

9h : accueil des participants

Comœdia, les spectacles et la presse : la réinvention d’un modèle

Présidence : Arnaud Rykner (Paris 3)

9h15 : Marco Consolini (Paris 3) : « Comœdia (1907-1937) : un journal au cœur du XXe siècle »

9h40 : Hélène Marquié (Paris 8) : « Nos gracieuses ballerines. La danse et les danseuses dans Comœdia (1907-1914) »

10h05 : Charles Arden (Paris 8) : Statuts et fonctions de la musique dans Comœdia (1907-1914)

Discussion - pause

11h : Sylvie Roques (EHESS/CNRS) : « De l’artiste au personnage : les indices d’une individualisation dans Comœdia »

11h25 : Cosimo Chiarelli (Lyon 2) : « Comœdia et ses photographes. Notes pour une histoire sociale et culturelle de la photographie de théâtre »

11h50 Catherine Faivre-Zellner (Paris 3) : « L’été 1914 dans Comœdia »

Discussion. Pause déjeuner

Après-midi

Comœdia et le mouvement littéraire et dramatique

Présidence : Hélène Baty-Delalande (Paris 7)

14h30 : Sophie Lucet (Paris 7) : « Gaston de Pawlowski, rédacteur en chef de Comœdia (1907-1914) »

14h55 : Livia Cavaglieri (Gênes) : « Comœdia et les auteurs : 1907-1910 »

15h20 : Alexia Kalantzis (Saint-Quentin-en-Yvelines) : « Les ambitions littéraires de Comœdia (1907-1914) »

Discussion - pause

16h10 : Paul Aron (Université Libre de Bruxelles) : « Comœdia et le surréalisme »

16h35 : Christian Janssens (Université Libre de Bruxelles) : « Henry Kistemaeckers (1872-1938), auteur dramatique et collaborateur de Comœdia »

17h : Philippe Mezzasalma (BnF) : « La numérisation de Comœdia dans Gallica »

Discussion

 

Samedi 20 juin

Matin

Couverture et réseaux : une vocation nationale et internationale

Présidence : Jean-Claude Yon (Saint-Quentin-en-Yvelines)

9h15 : Alice Folco (Grenoble 3) : « Quelques hypothèses sur la couverture de la vie théâtrale en province dans Comœdia »

9h40 : Sarah Di Bella (Aix-Marseille) : « Comœdia et les Casinos »

10h05 : Gabriele Sofia (Montpellier 3) : « Giovanni Grasso et le débat sur autour du théâtre “réaliste” dans Comœdia »

Discussion - pause

11h : Christine Hamon-Siréjols (Paris 3) : « Comœdia et le théâtre russe »

11h25 : Marielle Silhouette (Paris 10) : « Joseph Chapiro, administrateur et directeur de production de Max Reinhardt à Paris »

11h50 : Paulo Baptista (Museu Teatro, Lisbonne) : « Comœdia et le Portugal à l’aube de la dictature (1926-1931) ».

Discussion – pause déjeuner

Après-midi

Les nouveaux enjeux de l’entre-deux-guerres

Présidence : Ariane Martinez (Grenoble 3)

14h30 : Romain Piana (Paris 3) : « Gabriel Boissy, rédacteur en chef de Comœdia (1926-1937) »

14h55 : Pierre Gauthier (Toulon) : « Gabriel Boissy, critique et idéologue à Comœdia (1913-1937) »

15h20 : Pascale Goetschel (Paris 1), « Comœdia et la « crise » du théâtre : le moment 1936 » 

Discussion – pause

16h10 : Manon Billaut (Paris 3) : « Une figure bipolaire à Comœdia : André Antoine et sa rubrique « Commentaires », au croisement de théâtre et cinéma »

16h35 : Marion Chénetier-Alev (Tours) : « Comœdia et le Cartel »

17h : Marie-Madeleine Mervant-Roux (CNRS) : « Comœdia et la radio »

Discussion finale

Pot amical

*

Comœdia, quotidien publié entre 1907 et 1937, constitue un cas unique dans le paysage de la presse française du premier XXe siècle. D’une remarquable longévité – si l’on tient compte de l’interruption de la Première Guerre Mondiale, et des différents changements de direction et d’orientation qui scandent l’histoire du titre – ce quotidien « théâtral, artistique, littéraire » traduit la réussite d’une entreprise éditoriale économiquement stable et pérenne, dont le propos consiste d’abord et avant tout à rendre compte de la vie du théâtre au jour le jour, trois cent soixante-cinq jours par an. Bénéficiant d’un rayonnement européen et international en 1914, ce quotidien théâtral poursuit sa carrière dans les années 1920 et les années 1930, dans un contexte concurrentiel plus difficile, en s’ouvrant, au-delà de la littérature et des beaux-arts, aux nouveaux media que sont le cinématographe et la radio.

Constituant une mine inépuisable d’informations et de documents sur la vie littéraire, artistique, culturelle et surtout théâtrale de la Belle Époque et de l’Entre-deux-guerres, Comœdia est bien connu des historiens du théâtre et largement sollicité dans toutes sortes d’ouvrages spécialisés. En revanche, il n’existe à ce jour qu’un nombre très limité d’études consacrées en tant que telles à l’organe de presse spécifique qu’est Comœdia, et aux termes précis d’une aventure éditoriale sans égale, celle d’un journal spécialisé, consacré au théâtre et au spectacle vivant, envisagés dans les perspectives les plus variées : actualité artistique parisienne, française, et internationale, critique théâtrale, vie mondaine, portraits d’artistes, histoire des lieux et des pratiques, agenda des professions, etc. Le colloque poursuit un premier état des lieux qui a été réalisé avec la journée d’études du 21 juin 2014, en élargissant et en complétant les questionnements concernant la spécificité éditoriale de Comoedia, soit un dispositif médiatique conjuguant les impératifs du journal et ceux d’un périodique spécialisé, héritant de traditions journalistiques diverses, bénéficiant des innovations techniques de la presse moderne (photographie), et se donnant pour tâche de suivre au jour le jour la vie théâtrale et culturelle de manière renouvelée.

Le Groupe de Recherche Interuniversitaire sur les Revues de Théâtre (G.R.I.R.T.) est dirigé par Marco Consolini (Paris 3), Sophie Lucet (Paris 7) et Romain Piana (Paris 3)

Contacts : marco.consolini@univ-paris3.fr; sophie.lucet@numericable.fr; romain.piana@univ-paris3.fr

Comité scientifique du colloque : Paul Aron (Univ. Libre Bruxelles, Belgique) Hélène Baty-Delalande (Paris 7), Livia Cavaglieri (Univ. Gênes, Italie), Marco Consolini (Paris 3), Marion Chenetier (Tours), Sophie Lucet (Paris 7), Ariane Martinez (Grenoble 3), Romain Piana (Paris 3), Arnaud Rykner (Paris 3), Marielle Silhouette (Paris 10), Marie-Eve Therenty (Montpellier 3), Jean-Claude Yon (St. Quentin en Yvelines)

Organisation : Claudio Pirisino. Logistique : Lu Nan