Télécharger le texte :
PDF

Marie-Ève Thérenty et Filippos Katsanos

Anthologie internationale des Mystères urbains présentation et appel à contributions

Article
Texte intégral

1(FR) Entre le 19 juin 1842 et le 15 octobre 1843, la France vit avec la parution des Mystères de Paris d’Eugène Sue dans le Journal des débats une véritable déflagration médiatique. Pour donner une idée du succès, on rappellera la célèbre boutade de Théophile Gautier : « Des malades ont attendu pour mourir la fin des Mystères de Paris ; le magique « la suite à demain » les entraînait de jour en jour, et la mort comprenait qu’ils ne seraient pas tranquilles dans l’autre monde, s’ils ne connaissaient pas le dénouement de cette bizarre épopée ».

Image1

« Ce qu’on appelle de nos jours une œuvre légère », de Daumier, dans La Caricature, 21 mai 1843 : - Qu’est-ce que cela bon Dieu !... l’Encyclopédie ? -Non m’sieu... c’est le roman des Mystères de Paris que Madame vient d’acheter chez le libraire notre patron... nous vous apporterons le reste de l’ouvrage sitôt qu’il aura paru !...

2Le romancier saisi par l’abondant courrier des lecteurs qu’il reçoit, pris par le succès de son œuvre, fait considérablement évoluer son récit et enrichit le roman des bas-fonds urbains et de la pègre destiné à la bourgeoisie d’une véritable réflexion sociale et politique. Le roman est publié en de multiples éditions, adapté sur scène et décliné en produits dérivés. Mais ce premier succès de masse de la littérature n’est pas seulement le phénomène médiatique le plus important que la France ait jamais connu à cette époque, c’est aussi un premier phénomène de globalisation culturelle.

3Dans les mois qui suivent sa parution en France, le roman est traduit dans de multiples langues et connaît un succès international de l’Europe du Sud à l’Amérique du Nord, de l’Europe du Nord à l’Amérique latine, en Russie, dans le Commonwealth et même finalement au tournant du siècle au Japon et en Chine. Ces traductions sont d’ailleurs très souvent déjà des adaptations. Mais surtout ce roman déclenche l’écriture sur tous les continents de centaines de romans dérivés, dont l’intrigue varie considérablement suivant les contextes locaux. Ce sont de romans qui reprennent pour la plupart dans leur titre la célèbre formule de Sue : « Les Mystères de... » suivi d’un toponyme. On trouve bien sûr The Mysteries of London de Reynolds (1844-1848),  Los misteríos de Madrid de Juan Martínez Villergas (1844), The mysteries and miseries of New York de Ned Buntline (1848), Antonino y Anita ó los nuevos mysterios de Mexico d’Edouard Rivière (1851), Os Mistérios de Lisboa de Camilo Castelo Branco (1854), I Misteri di Roma contemporanea de B. Del Vecchio (1851-1853), plusieurs Mystères de Montréal...

4Cependant, malgré ce succès médiatique international des mystères urbains et les nombreuses études parues à ce jour les concernant, il est aujourd’hui devenu très difficile d’avoir accès à ces textes du XIXe siècle. Notre but est précisément de les rendre plus accessibles et plus visibles en proposant une anthologie gratuite en ligne. Même si les présentations déjà publiées sont écrites en français, toute contribution en anglais est également la bienvenue.

5Les contributeurs proposeront une présentation de l'œuvre comprenant notamment un récit des conditions de sa genèse, une analyse de son histoire éditoriale,  une brève sociobiographie de l'auteur, un résumé synthétique de l'œuvre et surtout quelques pistes de réflexion sur la place de l'œuvre dans l'histoire littéraire nationale et dans le paysage mondial tel qu'il est défini par la circulation internationale des mystères. Ils pourront également donner des éléments sur le devenir de l'œuvre aux XXe et XXIe siècles notamment dans le champ éditorial, au théâtre, au cinéma et à la télévision, les mystères étant propices à des expériences extrêmement riches en termes de transfictionnalité et transmédialité. Il est également demandé de nous envoyer une version scannée du roman quand cela est possible.

6Si vous souhaitez participer à ce projet, vous pouvez envoyer un courriel ici.

7*

8(EN) Between June 19th 1842 and October 15th 1843 the publication of Eugène Sue's The Mysteries of Paris in the Journal des débats was a media sensation in France. Théophile Gautier's famous jest gives us an idea of its success : “Sick people waited to die until the end of The Mysteries of Paris; the magic words la suite à demain kept them along from day to day, and Death itself understood that they would not rest on the other side unless they knew the ending to this strange tale.” Swept up by the number of letters he received and by the success of his novel, the author develops his narrative of the urban underworld and criminals to include a social and political reflection. The novel is published in several editions, adapted on stage and declined into various by-products. But this first literary mass-success was not only the most important media phenomenon that France had ever seen, it was also the first example of cultural globalization.

9In the months following the French publication, the novel was translated in multiple languages and gained international success from southern Europe to North America, from northern Europe to Latin America, in Russia, throughout the Commonwealth, and, finally, at the turn of the century, even in Japan and China. These translations are often already adaptations. But more than anything, Les Mystères de Paris set off the writing of hundreds of novels worldwide with considerable local variations that pick up Sue’s title formula (“Mysteries of...” followed by a toponym) : Reynolds' Mysteries of London (1844-1848), Juan Martínez Villergas' Los misteríos de Madrid (1844), Ned Buntline's The mysteries and miseries of New York (1848), Edouard Rivière's Antonino y Anita ó los nuevos mysterios de Mexico (1851), Camilo Castelo Branco's Os Mistérios de Lisboa (1854), B. Del Vecchio's I Misteri di Roma contemporanea  (1851-1853), several Mystères de Montréal...

10Despite the international reach of the “mysteries” genre and the numerous papers published concerning it, it has become very difficult today to have access to these nineteenth-century “bestsellers”. Our aim is to increase the visibility of such texts by proposing a free online anthology of urban mysteries. Although all current articles are in French, submissions in English are also welcome.

11Each contributor would need to provide a presentation of an urban mystery novel, consisting of an account of the conditions in which the work was written, an analysis of its editorial history, a short biographical note of its author, a brief plot summary, and above all a suggestion of several different lines of interpretation concerning the place of the novel in, first, a national literary history and, second, the international literary landscape as defined by the globalization of the “mysteries” genre. Contributors could also discuss the development of the novel in the 20th and 21st centuries not only from an editorial point of view but also with regard to theatre, cinema and television, as the mysteries genre is open to extensive transfictional and cross-media experimentation. Contributors are also asked to send us, if possible, a scanned version of the novel they comment on.

12If this project is of interest to you, please contact us by mail.

13(RIRRA21, Montpellier 3)

Pour citer ce document

Marie-Ève Thérenty, et Filippos Katsanos, «Anthologie internationale des Mystères urbains», Médias 19 [En ligne], Anthologies, Les Mystères urbains, mis à jour le : 19/02/2015, URL : http://www.medias19.org/index.php?id=645.

Pour en savoir plus sur les auteurs

Voir tous les textes de Marie-Ève Thérenty sur Médias 19

Voir tous les textes de Filippos Katsanos sur Médias 19